Actualités

Revue de presse

Le rideau s'ouvre sur le festival de théâtre amateur

 

    • Battour présentera L'Amour de Phèdre, samedi, à 23 h 20. Le Théâtre de la Jeune Compagnie présentera Plaisanteries, vendredi, à 20 h 30.

       

       

      Vendredi, ouverture de la 32e édition du festival de théâtre amateur de Kerhervy, pour neuf jours de théâtre, sur les bords du Blavet.

      Le site est majestueux et reçoit depuis maintenant trente-deux ans le festival de théâtre amateur, organisé par la Fontaine aux Chevaux. L'amphithéâtre dressé face au cimetière accueillera une nouvelle fois pour neuf jours les passionnés de théâtre, du 27 juin au 5 juillet. Au programme : vingt-trois troupes du Grand Ouest, une journée spéciale jeunes, une journée de matchs d'improvisation, soit en tout 280 comédiens qui évolueront sur scène.

      Joël Jouanneau, parrain du festival

      Cette année, le parrain du festival est l'auteur Joël Jouanneau. Le public le retrouvera samedi 28 juin pour une lecture entre voisins à partir de 15 h, sur le site. Des animations compléteront les festivités avec deux expositions. Geneviève Orhon présentera ses aquarelles et Pierre-Henry Touzeau, ses sculptures. La librairie théâtrale sera également présente. Près de quatre-vingts bénévoles seront sur place, dès vendredi, pour assurer le bon fonctionnement du festival. Voici le programme.

      Vendredi

      A 21 h, Plaisanteries, d'Anton Tchekhov, par le Théâtre de la Jeune Compagnie (Dinan), mise en scène de Didier Ibagne ; durée : 1 h 30. Dans ces trois courtes pièces débordantes de vitalité (L'ours, La demande en mariage, Le jubilé), Tchekhov oppose des femmes rouées, voire féroces... Un humour cinglant et tendre !

      A 22 h 45, Le libertin d'Eric-Emmanuel Schmitt, par la troupe du Manoir (Saint-Avé), mise en scène de Jacky Kerneur ; durée : 1 h 20. Diderot doit rédiger l'article « morale » de l'Encyclopédie alors qu'il flirte avec Mme Therbouche qui fait son portrait et que sa fille veut épouser son meilleur ami. Un vaudeville philosophique et plaisant !

      Samedi

      De 15 h à 17 h, Lecture entre voisins, du pays de Lorient. A 18 h 15, Les Bannies de Gérard Lucas par le Lycée Saint-Louis (Lorient), mise en scène de Gérard Lucas ; durée : 40 mn. Rapt de femmes au XIXe siècle pour peupler les colonies.

      Une réécriture de Transport de femmes par le metteur en scène. A 20 h 30, Exercices de St'île de Monique Garrigues par le Teatro (Groix), mise en scène de Jean-Michel Le Dily ; durée : 1 h 20. Ah une île ! Une île dont on rêve, vous savez, celle qu'on n'atteint jamais... Vous allez la visiter de bien des façons, avec des personnages sortis d'une tragédie de Corneille.

      A 22 h 10, Le Dernier vol de Cyrano de Michel Morette par le Théâtre du Donjon (Cholet), mise en scène de Karine Poulard ; durée : 1 h. Gardant une rancune tenace envers son auteur, Cyrano vient régler ses comptes.

      A 23 h 20, L'Amour de Phèdre de Sarah Kane par Les Roulements de Battour (Rennes), mise en scène de Delphine Battour ; durée : 1 h 10. Cette tragédie moderne qui n'a gardé du « Phèdre » classique que la trame et les noms nous livre une critique violente des relations humaines, de la justice, de la religion, de la famille... Public averti.

      Dimanche

      A 18 h, L'augmentation de Georges Pérec par Le Théâtre d'Ascaly (Rennes), mise en scène de Marie-Laure Guillard, durée : 55 mn. Demander une augmentation à son chef de service... Parcours de combattantes à répétition et tribulations pour ces trois comédiennes.

      A 20 h 30, Le nez de Nicolas Gogol par la Commedia dell'Arrée (Pleyber-Christ), mise en scène : Pascal Péron ; durée : 1 h 10. Le 25 mars, un évènement particulièrement étrange se produisit à Saint-Pétersbourg : le barbier Ivan Lakovievitch, alors qu'il prenait son petit déjeuner, trouva au milieu de son pain le nez de l'assesseur du collège ! Commence alors une course à travers la ville à la rencontre de personnages haut en couleurs qui tous incarnent une satire de la société russe du XIXe siècle.

      A 22 h, Hors la loi de Régis Dugué par le Théâtre de l'Arrière Cour (Rennes), mise en scène d'Isabelle Bouvrain ; durée : 1 h 20. Il y a le shérif qui arrive de Boston accompagné de Ripley, jeune homme en mal d'aventures, Franck, celui qui sème le désordre, Pearl, l'institutrice qui ne manque pas de mots et Lulu la fille de joie qui aime les mots, deux filles rongées par l'ennui et en « mâle » de distraction.

      A 23 h 30, Les 12 jours divinatoires d'après Oscar et la Dame Rose d'Eric-Emmanuel Schmitt par le Théâtre de la Découverte (Lorient), mise en scène de Gérard Lucas ; durée : 30 mn, Réécriture de Oscar et la Dame Rose, ce texte nous tire sur les chemins de la vie même si elle doit être bien courte.

      Du vendredi 27 juin au samedi 5 juillet, festival de théâtre amateur de Kerhervy, sur les bords du Blavet.

      Ouest France - 25 juin 2014